Max The Curse Of Brotherhood

Max The Curse Of Brotherhood

Plateforme: Windows/Xbox
Date de Sortie: 20 Décembre 2013 (PC) / 21 Mai 2014 (Xbox)
Développeur: PressPlay
Type: Plateforme/Puzzle/Solo
Moteur: Unity Engine
Distributeur: Microsoft Studio
Langue: Interface: FR / Parole: ENSTFR

Histoire

Ce jeu parle de Max (Wow ! On ne l'aurait jamais deviné) qui, en rentrant de l'école ou du foot(enfin bref on s'en fous) à retrouver son frère Felix en train de joué avec Et de cassé ses jouet, comme tous bon citoyen Max à pris sont PC (avec Chrome en passant) et comme toute personne censé à chercher une formule magique pour faire disparaître son frère (chercher pas elle marche pas j'ai essayé) et ça marche un bras sortie du mur par un portail, chopa le frère et l'emmena. L'histoire aurait put ce terminer là mais non Max de peur que ça mère l’engueule va à la place de réfléchir à une histoire de pédophile, rentrer dans le portail et aller chercher son frère dans un monde alternatif où règne la magie en plusieurs territoires distinct (l'eau / forêt / lave / nuit / désert / forteresse)

Nos Armes


Ce cher max aillant toujours ses affaire scolaire ce balade avec un marqueur magique (comme les stylo mais pour un marqueur) et grâce à une vieille avec des pouvoirs magique qui va rentrer dans notre marqueur et va nous donner le pouvoir de créer du terrain (et de supprimer celui créer) puis en passant à travers les territoires on va obtenir d'autres pouvoir telle que la création de source d'eau, des charge de feu, des trons et pour finir des lianes pour ce balancer.

Démonstration :
Terre

Trons

Liane

Eau

Feu

Les notes

Graphisme : 6.5/10 Des graphismes simples et pas travailler au maximum
Gameplay : 8/10 Excellent gameplay fournit
Histoire : 7.5/10 Original mais histoire trop basique un méchant, un gentil, des vieux avec de pouvoir

Et pour finir

Je conseil ce jeu à tous les amateurs de fantastique et de monde magique adorant tuer un vieux méchant. ce jeu vous donnera 5h d'amusement avec un bon gameplay combiné de bons graphismes.

Si nos articles vous plaisent, n'hésitez-pas à nous soutenir en visitant notre boutique.

0 commentaires :